Bienvenue

Articles récents

Bonheur et raison d’être (6) : Y a-t-il une tendance à la dématérialisation de l’économie ?

Introduction À l’égard des enjeux écologiques, dans un précédent article, j’ai mentionné l’opposition entre les Sobvols et les Technoptis. Les premiers pensent que le règlement du problème passe par une prise de conscience et une sortie radicale de l’éthique consumériste qui prévaut dans nos sociétés post-industrielles. De plus en plus, les Sobvols semblent adhérer au

Lire la suite

Sens au travail, une question d’équilibre ? #1idées à tester

La question du sens au travail parait susciter de plus en plus d’attention de la part des dirigeants. Beaucoup sont en recherche de moyens, d’outils, de trucs pour donner du sens à leurs collaborateurs, et renforcer leur engagement. C’est sans doute dans cette aspiration qu’il faut voir la cause directe des efforts entrepris pour définir

Lire la suite

Vive l’inhibition ! (2) Quel lien avec la question du sens de l’action collective (#raison d’être) ?

Dans l’article précédent (Vive l’inhibition !), j’ai évoqué les conflits survenants entre le système 1 (pensée rapide, intuitive, et biaisée) et le système 2 (pensée lente et logique, capable d’identifier et de surmonter les biais cognitifs). Nous avons vu que pour Daniel Kahneman, le système 1 était bien plus fort que son adversaire, et qu’il croyait peu plausible

Lire la suite

Vive l’inhibition !

Je voudrais aujourd’hui vous inviter à découvrir le travail réalisé par Olivier Houdé et son équipe sur les fonctions cognitives et leur développement. Comme je vais essayer de l’expliquer en quelques lignes, ces travaux récents sont potentiellement d’une grande fécondité pour l’amélioration du fonctionnement de nos organisations évoluant dans le monde de l’innovation tous azimuts.

Lire la suite

Quelques mots à égrener (7) #Optimisme

« Optimistes et pessimistes : je les étudie depuis vingt-cinq ans. Le trait qui définit le pessimisme est sa tendance à croire que les malheurs durent longtemps, qu’ils saperont tout ce qu’il entreprendra et qu’il en porte l’entière responsabilité. L’optimiste en revanche, qui doit faire face aux mêmes coups durs que réserve la vie, y réagit

Lire la suite

Plus ça va bien, plus ça va mal ! Que pensez-vous du cours du monde ?

Lorsque l’on demande aux gens de se prononcer sur la marche du monde, que répondent-ils ? Sont-ils plutôt optimistes ou pessimistes ? Et remarque-t-on des différences entre pays du monde ? Les habitants des pays riches, qui ont bénéficié de progrès considérables au cours des dernières décennies, sont-ils plus optimistes concernant la marche du monde

Lire la suite

Le niveau de confiance au sein d’un pays est-il lié aux performances économiques de ce dernier ?

Les enquêtes réalisées dans le cadre de la World Survey Values au cours desquelles est évalué le niveau de confiance interpersonnelle, ont permis de mettre en évidence l’existence d’une corrélation statistique entre le niveau de confiance dans un pays et sa performance économique, désignée par le niveau de PIB par habitant. Le graphique ci-dessous montre

Lire la suite

Quels sont les pays du monde où la confiance interpersonnelle est la plus forte ?

Depuis quelques années, certains chercheurs, des politologues, des économistes, s’intéressent à la mesure de la confiance au sein des sociétés, et s’efforcent de comprendre quels liens les résultats obtenus peuvent avoir avec d’autres paramètres de la vie collective, comme le niveau de performance économique, celui du système éducatif, la satisfaction dans la vie, la façon

Lire la suite

Quelques mots à égrener (6)

« L’optimisme (au sens où je le défends) est la théorie selon laquelle tous les échecs – et tous les maux – sont dus à une connaissance insuffisante. (…) Les problèmes sont inévitables, car nos connaissances seront toujours infiniment loin d’être parfaites. Certains problèmes sont difficiles, mais c’est une erreur de confondre problèmes difficiles et problèmes

Lire la suite

À quel âge de la vie sommes-nous le plus heureux ?

D’après les enquêtes, le bonheur n’est pas constant tout au long de la vie. Nous savons tous en effet que la vie est faite de hauts et de bas ! Ce n’est donc pas une surprise ! Mais ce qui peut paraît plus surprenant c’est que nous semblons suivre collectivement une sorte de courbe en

Lire la suite

La transition écologique implique-t-elle de consommer moins ?

Une plus grande sobriété dans nos habitudes de consommation devra-t-elle aller de pair avec la résolution de la question écologique ? Voici ce que les français ont répondu aux enquêteurs d’ELABE. Ce sondage fait écho à notre distinction entre Sobvols et Technoptis que vous pouvez explorer en lisant l’introduction de notre livre Y a-t-il un

Lire la suite

Bonheur et raison d’être des entreprises (5) : des conséquences écologiques de la recherche du bonheur par la croissance

Introduction Au-delà d’un certain seuil de mise en oeuvre, l’idée de quête du bonheur par la croissance et l’amélioration des conditions matérielles d’existence perd progressivement son sens puisque les gains de bonheur deviennent marginaux au-delà de 20K€ par personnes/an. Mais comme nous l’avons vu dans le volet précédent, nous semblons pris dans un cercle vicieux.

Lire la suite

Pourquoi la confiance au sein des organisations nous est-elle indifférente ?

Il y a quelques jours, j’entendais le président de la Banque de France parler de son nouveau livre consacré à la confiance à la radio. Il évoquait l’importance de la confiance pour l’avenir de notre économie. Ainsi évoquait-il la confiance des ménages dont l’épargne accumulé en 2020 serait fort utile… ainsi que celle des investisseurs

Lire la suite

Quelques mots à égrener (5)

« Each individual act in a system of reciprocity is usually characterized by a combination of what one might call short-term altruism and long-term self-interest. I help you out now in the (possible, vague, uncertain, and uncalculating) expectation that you will help me out in the future. Reciprocity is made up of a series of acts

Lire la suite

Sondage d’opinion sur le revenu universel

Pour les besoins de ma recherche dans le cadre de la rédaction du livre Y a-t-il un avenir pour l’entreprise dans un monde durable ? (Introduction à lire ici), j’aimerais connaître votre opinion sur le sujet du revenu universel. Un grand merci par avance pour vos avis et votre attention ! Eric Lemaire

Bonheur et raison d’être des entreprise (4) : comprendre le paradoxe d’Easterlin

Introduction La question de savoir si le bonheur moyen des populations cesse totalement de croître au-delà d’un certain seuil de richesse collective n’est pas encore tranchée, comme le souligne l’économiste française Claudia Senik. Toutefois, il paraît clair qu’au-delà d’un certain seuil de richesse, les gains se réduisent significativement comme l’indiquait les études comparatives entre nations.

Lire la suite

Quelques mots à égrener (4)

Le but de la série « Quelques mots à égrener » est de partager des citations, sans commentaire, pour inviter à la réflexion. Elles n’expriment donc pas forcément un parti pris de ma part. “Rien de plus réaliste que l’action fondée sur la connaissance. On trouve naturel de dépenser des considérables en recherche-développement quand il s’agit de

Lire la suite

La crise du COVID nous aiderait-elle à mieux comprendre la crise de sens et l’importance d’une bonne raison d’être ?

Avec la crise du COVID-19, il semble qu’une sorte d’inflation se produise. De plus en plus d’entreprises paraissent avoir à coeur de témoigner de leur engagement en faveur du bien commun. Ce qui est une très bonne chose. Elles mettent en avant une raison d’être qui exprime la contribution qu’elle veulent apporter à la société

Lire la suite

Bonheur et raison d’être des entreprises (3): Le paradoxe d’Easterlin

Introduction Précédemment, nous avons vu comment défendre l’idée que l’entreprise trouve sa raison d’être dans l’utilité qu’elle produit pour la société. Une façon de justifier l’existence de l’entreprise consiste à affirmer dans une optique utilitariste qu’elle contribue au plus grand bonheur du plus grand nombre. C’est là un argument relativement classique. Bien qu’il se présente

Lire la suite

Bonheur et raison d’être (2) : Les Trente Glorieuses et au-delà

L’argument selon lequel la raison d’être des entreprises doit être l’accroissement du bonheur du plus grand nombre suppose que les entreprises soient effectivement capables d’enrichir les populations. Les entreprises ont-elles donc contribué à accroître la richesse des populations ? Chacun connaît la réponse. Si la croissance parait de plus en plus difficile à trouver dans

Lire la suite

Quelques mots à égrener (3)

Le but de la série « Quelques mots à égrener » est de partager des citations, sans commentaire, pour inviter à la réflexion. Elles n’expriment donc pas forcément un parti pris de ma part.

Quelques mots à égrener (2)

Le but de la série « Quelques mots à égrener » est de partager des citations, sans commentaire, pour inviter à la réflexion. Elles n’expriment donc pas forcément un parti pris de ma part. « Les facultés humaines de la perception, du jugement, du discernenement, de l’activité intellectuelle, et même la préférence morale, ne s’exercent qu’en faisant un

Lire la suite

Bonheur et raison d’être des entreprises (1)

Introduction Pourquoi la question de la raison d’être, de la contribution au Bien Commun ou de la responsabilité sociale des entreprises se pose-t-elle aujourd’hui ? Autrement dit, pourquoi en venons-nous de plus en plus à ressentir le besoin de nous demander à quoi doit servir cette institution que l’on appelle entreprise ? Après tout, il

Lire la suite

« La confiance exclut le contrôle. »​ Vraiment ?

Nous sommes parfois impressionnés par des idées que nous ne comprenons pas très bien et sur lesquelles nous n’avons aucun recul critique. Ces dernières peuvent disposer malgré tout d’un fort pouvoir de persuasion et d’influence. La vitesse étant souvent l’ennemi de la clarté, l’univers de discours du management est particulièrement concerné par ce phénomène.

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.