Blog

Y a-t-il un avenir pour l’entreprise dans un monde durable ?

Pourquoi la confiance au sein des organisations nous est-elle indifférente ?

Il y a quelques jours, j’entendais le président de la Banque de France parler de son nouveau livre consacré à la confiance à la radio. Il évoquait l’importance de la confiance pour l’avenir de notre économie. Ainsi évoquait-il la confiance des ménages dont l’épargne accumulé en 2020 serait fort utile… ainsi que celle des investisseurs

Lire la suite

La raison d’être des entreprises a-t-elle un avenir dans un monde post-COVID ?

Introduction La question en titre peut sembler présomptueuse. En effet, alors que nos gouvernants donnent l’impression de jouer le confinement aux dés, et que cette épidémie n’en finit plus de nous surprendre, le bout du tunnel ne parait pas pour demain. Nous en sommes plutôt à nous demander ce que ce satané virus, si doué

Lire la suite

Quelques mots à égrener (5)

« Each individual act in a system of reciprocity is usually characterized by a combination of what one might call short-term altruism and long-term self-interest. I help you out now in the (possible, vague, uncertain, and uncalculating) expectation that you will help me out in the future. Reciprocity is made up of a series of acts

Lire la suite

Sondage d’opinion sur le revenu universel

Pour les besoins de ma recherche dans le cadre de la rédaction du livre Y a-t-il un avenir pour l’entreprise dans un monde durable ? (Introduction à lire ici), j’aimerais connaître votre opinion sur le sujet du revenu universel. Un grand merci par avance pour vos avis et votre attention ! Eric Lemaire

Bonheur et raison d’être des entreprise (4) : comprendre le paradoxe d’Easterlin

Introduction Pourquoi est-il intéressant de creuser l’explication du paradoxe d’Easterlin ? Entrer plus avant dans l’explication du paradoxe d’Easterlin parait d’autant plus important que ces manifestations dans la vie ordinaire nous plongent souvent dans un abîme de perplexité. Ainsi, certains dirigeants se demandent pourquoi leurs salariés ne sont pas heureux alors qu’ils ont tout pour

Lire la suite

Quelques mots à égrener (4)

Le but de la série « Quelques mots à égrener » est de partager des citations, sans commentaire, pour inviter à la réflexion. Elles n’expriment donc pas forcément un parti pris de ma part. “Rien de plus réaliste que l’action fondée sur la connaissance. On trouve naturel de dépenser des considérables en recherche-développement quand il s’agit de

Lire la suite

La crise du COVID nous aiderait-elle à mieux comprendre la crise de sens et l’importance d’une bonne raison d’être ?

Avec la crise du COVID-19, il semble qu’une sorte d’inflation se produise. De plus en plus d’entreprises paraissent avoir à coeur de témoigner de leur engagement en faveur du bien commun. Ce qui est une très bonne chose. Elles mettent en avant une raison d’être qui exprime la contribution qu’elle veulent apporter à la société

Lire la suite

Bonheur et raison d’être des entreprises (3): Le paradoxe d’Easterlin

Introduction Précédemment, nous avons vu comment défendre l’idée que l’entreprise trouve sa raison d’être dans l’utilité qu’elle produit pour la société. Une façon de justifier l’existence de l’entreprise consiste à affirmer dans une optique utilitariste qu’elle contribue au plus grand bonheur du plus grand nombre. C’est là un argument relativement classique. Bien qu’il se présente

Lire la suite

Bonheur et raison d’être (2) : Les Trente Glorieuses et au-delà

L’argument selon lequel la raison d’être des entreprises doit être l’accroissement du bonheur du plus grand nombre suppose que les entreprises soient effectivement capables d’enrichir les populations. Les entreprises ont-elles donc contribué à accroître la richesse des populations ? Chacun connaît la réponse. Si la croissance parait de plus en plus difficile à trouver dans

Lire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.